mercredi 14 novembre 2018

L'enfant - poèmes d'Igor Mouret







L’enfant

Toi, l’enfant sauvage
Tu souris à l’arbre
Au reflet du soleil
Sur l’eau de ton cœur
Les chats, les chiens
Tes compagnons de voyage
Sont complices de tes regards
Car ils voient en tes yeux
Le reflet intact de leur être.
Marcher et courir
N’a toujours été pour toi,
Qu’une façon de voler sur la terre.



Regard


Je te regarde agir,
De tes mains naissent des caresses,
Des prises, des élans.
De tes mains naissent des œuvres,
Que tu offres à ton âme.
Des gestes qui soignent,
Des gestes pour dire,
Combien la vie peut être grande et belle,
Lorsque tu sens le regard de l'amour,
Se poser sur toi, à contempler ce que tu es.
Dans ce moment, tu sens éclore
Dans les profondeurs de ton être ,
La passion de vivre
La passion de créer
La passion d'aimer.
L'enfant a besoin De ce regard pour grandir.
L'enfant est en chacun de nous.


Ici, la vie est.

J'ai ralenti ma vie,
Au point où j'ai trouvé l'envie.
Un point si petit, qu'il m'a fallu la vie,
Pour le trouver, ici.
Ici, c'est l'envie, et dans l'envie, la vie.
Rien qu'elle et sa douceur.
Son odeur d'amour,
Qui rend chaque instant, présent.
J'ai pris le temps, et le temps m'a pris
Tout simplement.
Embarqué dans son mouvement,
Si lent, et tellement, troublant.
Là, la vie est.
Là, est la vie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les Plaintes du Minotaure - poème de Jérémy Gouty

  Minotaure souffre bien de sa double nature. N’étant pas décidé à mourir pour autant, Il refuse ...